arbustes du jardin de La Rose Verte

les oiseaux du jardin

dimanche 13 octobre 2013

Où étais-je ?

J'ai négligé ce blog depuis de longs jours, où étais-je...? Je ne sais trop...peut-être un peu dans les choux?? Non,  dans les roses peut-être comme toujours!
Cet automne me voit achever notre collection de rosiers, plus de place et surtout , une grande envie de passer à autre chose. J'aime construire un jardin mais plus encore m'en occuper tranquillement, m'arranger pour que toutes mes plantes s'y trouvent bien, terminer soigneusement tout ce qui est commencé et il y a beaucoup à faire.
Avant de venir de nouveau vous raconter ma vie quotidienne au jardin, je vais justement aboutir cet article sur les hibiscus. Ils ne sont plus du tout au coeur de mes activités puisque entièrement défleuris, j'ai même récolté les graines.
J'attendais que l'Hibiscus taiwanensis se décide à fleurir mais il boude, il est en boutons mais il prend ombrage de la fraîcheur des nuits d'octobre. Il est de même pour l'un des hedychiums , l'automne est venu vite cette année et avec lui l'époque des commandes de rosiers! Mais voilà que je m'égare à nouveau!
Donc rétrospective des floraisons des hibiscus herbacés rustiques qui m'ont plongée dans un total ravissement tout l'été. Cependant l'un d'entre eux n'a fait que des feuilles, c'est comme cela parfois la première année de plantation. Pour la splendeur, il faut savoir patienter!


 Planté à l'automne 2012, l'Hibiscus 'Summer Storm' ne m'a pas du tout déçue mais il fera encore beaucoup mieux l'été prochain.
Le 'Kopper King' lui, a deux ans de plantation, on voit la différence, beaucoup plus de fleurs et de meilleure tenue.

Tous les deux ont un feuillage pourpre mais sensiblement différent. Vous pouvez noter l'état déplorable de la prairie en arrière plan. Cinq semaines de rang à plus de 30° et sans pluie. A présent elle est redevenue toute verte, le chiendent se remet vite, je ne m'en fais plus!
Pour un peu j'aurais oublié l'Hibiscus coccineus, il est là depuis si longtemps. Il a fleurit un peu tard car je l'avais déplacé, sa souche est si grosse, qu'il lui fallait plus d'espace. Un des rares inconvénients de ces hibiscus, il faut leur donner de la place.
On termine par l'incontestable vedette qui a soutenu plus d'un mois de floraison, le merveilleux, l'indicible 'Sweet Caroline'.
De face,

de profil sur fond de papyrus,

et en pied!
 Il lui a bien fallu quatre ans pour prendre cette ampleur...sans être nourri, (c'est prévu pour l'été prochain),  seulement copieusement abreuvé mais cela est la condition sine qua non de la culture de ce type d'hibiscus. Beaucoup d'eau, régulièrement...Dans ce massif, je ne compte pas...c'est que je les aime tant!

NB: je viens de m'apercevoir que bien que je n'aie  posté aucun article depuis plus d'un mois, vous avez continué à venir me lire fidèlement...merci à vous tous, cela m'encourage à continuer!

6 commentaires:

  1. Cet article fait mon petit plaisir du matin !Tous ces hibiscus me plaisent ,évidemment,mais j'ai un penchant pour le "coccineus" que je trouve original et d'une belle couleur mais" Sweet Caroline" est parfait et le fond de papyrus lui va bien !!
    Bonne journée ,merci du partage.

    RépondreSupprimer
  2. Ils sont tous magnifiques je les aimes tous !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Nancy,
      Ils donneraient de la couleur à ton jardin tout l'été...et tu ne manques pas d'eau...

      Supprimer
  3. Pour moi aussi, c'est un plaisir de te lire, j'espère que l'automne vous est doux. Avez-vous des hibiscus au jardin? ici, il faut qu'il aient plusieurs années pour que l'on puisse apprécier leur beauté. Les papyrus sont maintenant bien implantés et donnent de la légèreté au massif qui devient très touffu comme je le souhaitais. A bientôt Danièle!

    RépondreSupprimer
  4. Je suis toujours fasciné par l'exubérance et la beauté de cette fleur qui fut je crois ma première bouture adolescent ... mais ici si on veut de ses fleurs délicates ... c'est en plante d'intérieur.
    Merci de ce beau partage.

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir David,

    Merci de passer par ici, c'est certain, il y a de quoi envier les jardins du sud mais sois sûr que je préférerai ne pas avoir d'hibiscus et jardiner en climat réellement tempéré! Chez nous, il n'y a guère que notre ardeur qui puisse l'être! Je te souhaite un automne aussi doux et ensoleillé que possible...

    RépondreSupprimer